Un placement rentable pour une grosse somme d’argent : le viager sans rente

Un placement rentable pour une grosse somme d’argent : le viager sans rente

17 mai 2019 1 Par Amine

Le viager est une vente issue d’un démembrement de propriété. Cela signifie que l’acquéreur achète une partie du bien immobilier, appelé la nue-propriété.

Le vendeur conserve le droit d’usage et d’habitation qui lui permet de rester dans le logement jusqu’à son décès.

Pour ce faire, l’acheteur va payer, le jour de la signature chez le notaire, un bouquet. Il versera ensuite mensuellement des rentes viagères jusqu’au décès du vendeur.

 

Le viager sans rente

 

A la différence du type de viager précédemment décrit, le viager sans rente est un viager dans lequel l’acheteur ne versera pas de rentes viagères.

Par conséquent, le bouquet sera mécaniquement plus élevé à l’achat.

Pourtant, ce type de vente présente beaucoup d’avantages pour le vendeur et l’acheteur. Le vendeur percevra une forte somme d’argent, non imposée car issue de la vente de sa résidence principale.

De son côté, l’acheteur n’est pas en reste puisqu’il neutralise le risque de longévité qui est un risque fort dans le viager. En effet, si le vendeur vit beaucoup plus longtemps que prévu ou que les calculs sont faux lors de la vente, le coût du viager sera très élevé pour l’acheteur.

 

Le viager sans rente va donc permettre à l’acquéreur de ne pas perdre d’argent si le vendeur a une longévité exceptionnelle. Evidemment, il ne pourra pas jouir du bien immobilier tant que le vendeur reste en vie.

 

Le viager est un placement très rentable

 

Beaucoup d’acheteur se détournent du viager, pensant qu’il s’agit d’une opération spéculative et risquée.

En réalité, le montage du démembrement du viager est une opportunité pour profiter d’une rentabilité élevée, et ceux même si le vendeur vit plus longtemps qu’anticipé !

 

En effet, l’acheteur va profiter d’une décote à l’achat. Par exemple, si le bien vaut 300 000€, il l’achète 200 000€ car il profitera d’une décote du prix en contrepartie du fait que le vendeur reste dans le logement.

Même si le vendeur ne décède pas, l’opération reste avantageuse car le vendeur vieillit.

Par conséquent, la valeur de la nue-propriété de l’acquéreur augmente au fil du temps. Et ceux, même si le vendeur est en pleine forme !

S’il décide donc de revendre le viager avec son vendeur dedans, il pourra espérer une plus value.

 

On estime aujourd’hui que la rentabilité d’un viager se situe autour de 7% à 8%, net de frais et de fiscalité.

 

Le viager bénéficie de deux avantages : une fiscalité faible pour l’acheteur car il ne perçoit pas de revenus fonciers, fortement imposés. Le vendeur cède son bien dans lequel il continuera à vivre. Le viager est donc l’assurance de frais de gestion très faibles car le vendeur reste autonome dans la gestion de son bien.

 

Ce qui est une très belle performance au regard de la rentabilité des placements financiers aujourd’hui !